En cette période de rentrée des classes, beaucoup de parents se posent la question suivante: mon enfant asthmatique peut-il faire du sport ? La réponse est oui !

Le sport contre l’asthme

Ce sujet a été largement étudié par la communauté médical et fait maintenant l’objet de recommandations simples et pleines de bon sens.

Le sport et l’activité physique d’une manière générale permettent d’améliorer l’état de santé des patients asthmatiques. Augmenter la fréquence cardiaque et solliciter ses poumons permettent avec le temps d’améliorer la tolérance à l’effort. Rien de nouveau, c’est de l’entrainement.

Comment commencer ? Comment se lancer ?

Votre médecin traitant vous aidera à faire le point sur le contrôle de l’asthme. En effet, pour profiter pleinement des bienfaits du sport, il faut que l’asthme soit contrôlé. C’est l’état dans lequel se trouve votre enfant quand il prend régulièrement son traitement de fond et que le recours au traitement de la crise reste occasionnel. 

Comment trouver la bonne activité? Là encore tout a été dit et écrit. Un seul interdit : la plongée sous marine avec bouteilles ! En pratique tous les sports sont bons, certains sont plus favorable, notamment pour commencer, comme les sports d’endurance. Il faut surtout choisir un sport qui plaît à votre enfant pour que l’activité reste un plaisir.

Une fois lancé, il ne faut plus s’arrêter. Les bénéfices ne font qu’augmenter dans le temps. Des adaptations peuvent être nécessaires, lors d’un hiver rigoureux par exemple ou lorsque les pics de pollution font leur apparition. Un fois encore le bon sens est à privilégier. Il est toujours possible de trouver une alternative si les conditions ne sont pas favorables.

Bonnes pratiques

Les bonnes habitudes à respecter :

– Adapter la pratique aux conditions particulières (grands froids, pollution, pollens…)

– Toujours avoir son traitement de crise avec soi

– Respecter le protocole défini avec son médecin traitant, en général deux bouffées du traitement de crise 15 minutes avant de commencer l’entraînement

– Vérifier que l’entraîneur ou l’accompagnateur sait reconnaître une crise d’asthme et connaît les bon gestes à faire